• Conversation Affaires
  • Femmes Fenetres
  • Reunion
  • Travail Maison

Communiqués de presse

le 10 juin 2016 - Annonce du départ de l'honorable Madeleine Meilleur : 25 ans d'engagement politique

Ottawa, le 10 juin 2016 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) souligne 25 ans d’engagement politique de l'honorable Madeleine Meilleur, Procureure générale de l’Ontario et ministre déléguée aux Affaires francophones à l’occasion de son départ annoncé le 9 juin 2016. Par là-même, elle effectue un retour sur un bilan en tant que Procureure générale et ministre aux Affaires francophones :

En effet, première francophone à occuper le poste de Procureure générale, l’honorable Madeleine Meilleur a eu l'occasion d'offrir une visibilité sans précédent à la cause francophone sur la scène provinciale et nationale. À ce titre, l’AJEFO souhaite souligner les avancées majeures en accès à la justice réalisées sous sa gouverne, à savoir, entre autres :

  • La Loi de 2013 modifiant la Loi sur les services en français. Ces modifications ont fait du commissaire aux services en français un officier de l’Assemblée législative rehaussant ainsi son impartialité, son statut et son autorité morale.
  • Le Projet pilote visant à encourager un accès fluide en français au palais de justice d’Ottawa.
  • Le règlement Désignation d’organismes offrant des services publics en vertu de la Loi sur les services en français.

L'honorable Madeleine Meilleur s'est aussi avérée une alliée indéfectible de l'AJEFO. Ses présences répétées aux congrès de l'AJEFO ou à ses évènements d’ampleur, comme le lancement officiel du Centre d’information juridique d’Ottawa, ont représenté des marques de reconnaissance et d'encouragement très appréciés.

L'AJEFO souhaite remercier Madeleine Meilleur pour son engagement envers la communauté francophone ainsi que pour sa contribution exceptionnelle à l’accès à la justice en français en Ontario.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario, afin d’assurer l’accès équitable à la justice dans les deux langues officielles.

ImprimerCourriel