• Conversation Affaires
  • Femmes Fenetres
  • Reunion
  • Travail Maison

Communiqués de presse

le 17 août 2016 - La francophonie perd un de ses fervents défenseurs

mauril belanger

Ottawa, le 17 août 2016 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) offre ses sincères condoléances à Catherine Bélanger, épouse de l’honorable Mauril Bélanger qui est décédé hier, ainsi qu’à sa famille. Cet homme infatigable, jovial et ardent défenseur de la francophonie s’est éteint après une lutte difficile contre la maladie de Lou Gehrig.

Mauril Bélanger a consacré plus de 21 ans à la vie politique et a représenté les gens de la circonscription de Vanier-Ottawa à la Chambre des communes depuis sa première élection en 1995. L’AJEFO souhaite souligner les contributions de Mauril Bélanger, ce député engagé qui était à l’écoute de ses concitoyens et concitoyennes de Vanier-Ottawa. Pendant sa longue carrière politique, il a assumé plusieurs fonctions et divers portfolios, notamment celui de ministre responsable des Langues officielles, et il a participé activement à la lutte pour la sauvegarde de l’Hôpital Montfort.

« La francophonie en Ontario et au Canada perd l’un de ses fervents défenseurs. Mes pensées et prières sont avec son épouse, Catherine, et sa famille. Mauril Bélanger a représenté avec cœur, intégrité, ténacité et courage ses concitoyens et concitoyennes de Vanier. J’espère que le Sénat passera et adoptera son projet de loi modifiant la version anglaise de l’hymne national et que la Ville d’Ottawa suivra ses récentes recommandations, et deviendra officiellement bilingue, ce qui constituera un legs marquant pour le 150e anniversaire de la Confédération et permettra de rendre hommage à cet homme qui a défendu la dualité linguistique canadienne toute sa vie. Ce serait malheureux que ces projets ne se réalisent pas. » déclare Sonia Ouellet, présidente de l’AJEFO.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario, afin d’assurer l’accès équitable à la justice dans les deux langues officielles.

ImprimerCourriel