• Conversation Affaires
  • Femmes Fenetres
  • Reunion
  • Travail Maison
  • Accueil
  • Qui sommes-nous?
  • Communiqués de presse
  • 2015
  • le 15 juillet 2015 - L’AJEFO réitère sa position : le bilinguisme doit être un préalable pour les juges nommés à la Cour suprême du Canada

Communiqués de presse

le 15 juillet 2015 - L’AJEFO réitère sa position : le bilinguisme doit être un préalable pour les juges nommés à la Cour suprême du Canada

Ottawa, le 15 juillet 2015 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (l’AJEFO) réitère sa position quant à l’importance du droit d’être compris dans la langue officielle de son choix à la Cour suprême du Canada, et ce, sans l’aide de l’interprétation : le bilinguisme doit être une condition préalable pour tout candidat et toute candidate qui souhaite être nommé(e) juge à la Cour suprême du Canada.

Cet enjeu est de nouveau d’actualité compte tenu la retraite de Monsieur le Juge Marshall Rothstein de la Cour suprême du Canada, prévu dès le 31 août 2015. L’AJEFO se joint à la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law inc. (FAJEF) afin d’inviter instamment le gouvernement fédéral à nommer un candidat bilingue d’une des trois provinces des prairies pour remplacer le juge Rothstein.

Le Canada étant un pays officiellement bilingue, il demeure impératif que tous les juges du plus haut tribunal puissent comprendre les arguments juridiques des parties, et ce, peu importe si elles choisissent de les présenter en anglais ou en français. Force d’expérience démontre que l’interprétation simultanée est encombrante et ne permet pas de saisir toutes les subtilités de la langue française en tout temps, ce qui fait entrave au dialogue entre la cour et les parties lors d’une audience et mine la compréhension des arguments présentés par les parties.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario, afin d’assurer l’accès équitable à la justice dans les deux langues officielles.

Me Andrée-Anne Martel, Directrice générale
Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)
amartel@ajefo.ca
@ajefo_justice | @aamartel2

ImprimerCourriel