• Conversation Affaires
  • Femmes Fenetres
  • Reunion
  • Travail Maison

Communiqués de presse

le 07 février 2014 - La communauté juridique rend hommage à l'honorable Albert Roy

Ottawa, le 07 février 2014 – Les pairs et amis de l‘honorable Albert Roy étaient réunis aujourd’hui lors d’une cérémonie pour célébrer son départ à la retraite en tant que juge à la Cour supérieure de justice de l'Ontario mais aussi reconnaître son engagement de vie envers la francophonie de l’Ontario.

Le juge Roy a été député à la législature provinciale de 1971 à 1984. En mars 1975, il présentait un projet de loi visant à modifier la Loi sur la juridiction et permettre l’usage du français dans les cours dans certaines régions. Ce projet de loi ne fut pas adopté mais il représente une balise importante sur la route qui a menée à l’entrée en vigueur de la Loi sur les tribunaux judiciaires et ultimement la Loi sur les services en français. Cette dernière, promulguée en 1986, confère à la population le droit de recevoir des services en français du gouvernement de l’Ontario, notamment dans les régions désignées.

Précédemment et successivement à son mandat de député, le juge Roy a respectivement occupé les fonctions de procureur adjoint de la Couronne et d’avocat en pratique privée s’occupant principalement d'affaires civiles avant de devenir juge à la Cour supérieure de justice de l'Ontario en 1995. Il a également présidé l’AJEFO de 1991 à 1993.

Reconnaissant son travail pour la francophonie ontarienne aux côtés d’alliés tels que Roy McMurtry, Bernard Grand Maître ou Margaret Campbell, Maître François Baril, Associé chez Gowlings et Vice-Président de l’AJEFO, a souligné dans un discours l’ensemble de sa carrière ainsi que son engagement indéfectible par rapport au français au sein des instances judicaires : « Vous n’avez pas fait que permettre aux justiciables de procéder en français. À titre d’avocat en pratique privée, vous les avez accompagnés dans leurs démarches pour faire valoir ces nouveaux droits et à titre de juge, vous les avez entendus en français et vous avez rendu justice en français ».

Il a ajouté : « Le rapport du Juge Rouleau sur L’accès à la justice en français fait état des défis qui perdurent. Il reste du chemin à faire, mais, M. Le juge Roy, vous nous avez indiqué le chemin, vous nous avez démontré que le changement est possible, et je vous assure que c’est toute une génération d’avocats bilingues qui sont là pour assurer votre relève ».

Au nom de tous ses membres, l’AJEFO remercie le juge Roy pour l’héritage précieux qu’il laisse à la communauté francophone dans son ensemble et lui souhaite une belle retraite.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario.

Me Danielle Manton, Directrice Générale
Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)
Tél. : (613) 842-7462, poste 227
dmanton@ajefo.ca

ImprimerCourriel