• Conversation Affaires
  • Femmes Fenetres
  • Reunion
  • Travail Maison
  • Accueil
  • Qui sommes-nous?
  • Communiqués de presse
  • 2011
  • le 21 octobre 2011 - L’AJEFO déçue de la recommandation d'un juge unilingue anglophone au poste de juge à la Cour suprême du Canada

Communiqués de presse

le 21 octobre 2011 - L’AJEFO déçue de la recommandation d'un juge unilingue anglophone au poste de juge à la Cour suprême du Canada

Ottawa, le 21 octobre 2011 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) tient à féliciter Mme la juge Karakatsanis et M. le juge Moldaver d’avoir été choisis à titre de candidats aux postes de juges à la Cour suprême du Canada. Les deux candidats sont d’excellents juristes qui ont fait preuve de jugement exceptionnel dans le cadre de leur carrière.

Toutefois, l’AJEFO regrette que le gouvernement fédéral ait choisi de recommander un juge unilingue anglophone à titre de candidat au poste de juge à la Cour suprême du Canada.

L’AJEFO réitère sa position, en faveur du projet de loi C-232, quant au caractère essentiel du bilinguisme chez tous les juges de la Cour suprême du Canada. La maîtrise des deux langues officielles du Canada devrait être un pré-requis pour tout candidat au poste de juge de ce tribunal.

« Les justiciables francophones devraient bénéficier des mêmes droits que les anglophones et ne devraient pas devoir plaider devant des juges qui ne comprennent pas la langue dans laquelle leurs arguments sont présentés », indique Me Claude Lacroix, président de l’AJEFO. « Le bilinguisme des juges de la Cour suprême du Canada devrait, sans équivoque, être absolu » continue Me Lacroix.

L’AJEFO appuie donc sans hésitation la recommandation de Mme la juge Karakatsanis au poste de juge à la Cour suprême du Canada. Mme la juge Karakatsanis est bilingue et saura entendre les justiciables dans la langue officielle de leur choix. Elle a siégé huit ans à la Cour supérieure de l’Ontario avant d’être nommée à la Cour d’appel de l’Ontario en mars 2010.

L’AJEFO entend continuer à revendiquer les droits des justiciables francophones afin d’atteindre une véritable égalité entre les deux langues officielles du pays.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario.

Renseignements :
Me Danielle Manton, Directrice générale
Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)
Tél. : (613) 842-7462, poste 227
dmanton@ajefo.ca

ImprimerCourriel