• Reunion

Communiqués de presse

UNE OCCASION POUR ENCLENCHER LA MODERNISATION DE LA LOI SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

Ottawa, le 5 juin 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) et l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) se réjouissent que la modernisation de la Loi sur les services en français (LSF) soit débattue à l’Assemblée législative de l’Ontario à la suite du dépôt d’un projet de loi privé de la députée provinciale d’Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers.

« Je remercie Madame Des Rosiers de continuer d’avancer les priorités francophones avant son départ de la vie politique. Je constate que le contenu du projet de loi reprend les propositions dévoilées lors du colloque pour les 30 ans de la LSF en novembre 2016. Il y a des idées très intéressantes dont l’offre active et la désignation de la province en entier. De plus, le projet de loi consacre une section sur le retour à l’indépendance complète du Commissariat aux services en français » a commenté le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin.

Les deux organismes accueillent favorablement le projet de loi d’initiative parlementaire de Mme Nathalie Des Rosiers, La Loi sur la Francophonie, 2019. « Nous réitérons qu’il est temps de moderniser la Loi sur les services en français et encourageons le gouvernement actuel à prendre les démarches nécessaires pour que cette modernisation soit entamée et complétée de façon à refléter la réalité des francophones de notre province » souligne Me Nadia Effendi, présidente de l’AJEFO.

La modernisation de la loi trône au sommet des priorités de la communauté franco-ontarienne, qui la réclame depuis longtemps. « S’il est vrai que l’adoption de la loi a été un pas de géant pour la communauté en 1986, force est de constater qu’elle doit refléter les réalités et besoins des francophones au XXIe siècle. Plus que jamais, une refonte s’impose. Nous avons d’ailleurs noté la volonté de la ministre des Affaires francophones à la moderniser et nous continuerons de travailler avec elle à la réalisation de cet engagement » a poursuivi M. Jolin.

Après l’adoption l’an dernier d’une résolution lors de l’assemblée générale annuelle de l’AFO, l’AJEFO de concert avec l’AFO, a créé un comité de rédaction qui doit proposer un libellé. Le dévoilement de cette proposition de projet de loi est prévu pour le prochain congrès de l’AFO en octobre prochain. Le retour d’un Commissariat aux services en français pleinement indépendant fera partie des propositions.

- 30 -

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.

 

L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario facilite un accès égal à la justice en français pour tous et partout en Ontario. 

Renseignements :

Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)

Mme Mathilde Hountchégnon

Gestionnaire des communications

Téléphone: 613 842-7462, poste 229

mhountchegnon@ajefo.ca

          

Renseignements :

Assemblée de la francophonie
de l'Ontario (AFO)

Ngoné Diagne

Chargée des communications

Téléphone: 613-744-6649 poste 146

ndiagne@monassemblee.ca

Imprimer Courriel