Communiqués de presse

L’HONORABLE MICHELLE O’BONSAWIN : PREMIÈRE JUGE AUTOCHTONE NOMMÉE À LA COUR SUPRÊME DU CANADA

Ottawa, le 19 août 2022 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) se réjouit de la nomination de l’honorable Michelle O’Bonsawin comme première juge autochtone à siéger à la Cour suprême du Canada. 

Cette nomination vise à pourvoir le poste de l’honorable Michael J. Moldave, maintenant retraité.  

Franco-Ontarienne originaire d’Hanmer dans la région de Sudbury et membre abénakise de la Première Nation d’Odanak, la juge O’Bonsawin est une juriste bilingue de grande expérience dans plusieurs domaines, dont le droit de la personne, le droit relatif à la vie privée, le droit du travail et de l’emploi, en santé mentale et des principes de l’arrêt Gladue. 

Titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université Laurentienne, d’une licence en droit (LL.B) du programme de common law en français de l’Université d’Ottawa, d’une maîtrise en droit (LL.M) à Osgoode Hall et doctorante en droit de l’Université d’Ottawa (Ph.D.) depuis cette année, la juge O’Bonsawin siège depuis 2017 à la Cour supérieure de justice de l’Ontario à Ottawa. 

Grande amie et membre de l’AJEFO, la juge O’Bonsawin est aussi une actrice importante dans la communauté juridique. Elle a notamment été co-présidente du 41e Congrès annuel de l’AJEFO, en 2021, et a été une mentore appréciée de la relève juridique dans le cadre du programme de mentorat de l’AJEFO. 

« Au nom de tous ses membres, l’AJEFO offre ses plus sincères félicitations à la juge Michelle O’Bonsawin, toute première juge autochtone à la Cour suprême du Canada, exprime Me Vicky Ringuette, présidente de l’AJEFO. La nomination de juges bilingues constitue une étape essentielle afin d’assurer l’accès équitable à la justice dans les deux langues officielles en Ontario. ». 

L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario facilite un accès égal à la justice en français pour tous et partout en Ontario. Dans le cadre de son mandat, l’AJEFO réitère l’importance de la nomination de juges et des juges de paix bilingues qui sont en mesure d’entendre des procès et des audiences en français et de rendre leurs décisions en français en temps opportun. 

30 - 

Renseignements : 

Mme. Nadia Ksouri

Coordinatrice des communications 

Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)  

Nksouri@ajefo.ca  

 
 
 

 

Imprimer